Voici mes 5 conseils pour courir l’hiver. Ils te seront utiles avec la période des grands froids qui est arrivée. Surtout si tu n’as pas d’espace pour un tapis roulant ou si tu n’aimes tout simplement pas courir à l’intérieur.

Conseil 1: Sois visible

C’est un conseil qui s’applique aussi l’été, mais avec la période d’ensoleillement moindre en hiver, c’est d’autant plus important d’être visible. Même si la plupart des vêtements de course à pied ont des bandes réfléchissantes, n’hésite pas à porter une lampe frontale, des couleurs vives et même une veste réfléchissante.

Conseil 2:  Investis dans des vêtements « techniques » et des chaussures conçues pour la course hivernale

Il s’agit probablement du meilleur conseil pour courir l’hiver. Pour résister au froid, il faut utiliser le système de couches multiples avec des vêtements appropriés à la course hivernale. Pour le haut du corps, je te recommande de miser sur trois couches. La première très ajustée, en laine de mérinos ou en fibre synthétique, (le coton est à proscrire), te gardera au chaud en gardant le corps au sec. La deuxième couche isolante vise à garder au chaud sans restreindre tes mouvements. La troisième couche, imperméable et qui coupe le vent, peut varier en fonction de la température. Pour le bas du corps, des leggings (certains ont même des panneaux pour couper le vent) par dessus une première couche en laine de mérinos feront l’affaire. Tu devrais avoir froid pour quelques minutes en sortant à l’extérieur, sinon c’est une bonne indication que tu es vêtu trop chaudement et que tes vêtements trempés plus tard dans ta sortie de course te rendront vulnérable au froid.

Recherche des chaussures en Gore-Tex ou avec une membrane imperméable pour t’assurer de garder tes pieds au sec. Une paire de chaussettes thermales, qui couvrent tes chevilles, compléteront ta protection contre le froid et les flaques de sloche.

Si tu as froid au mains rapidement, privilégie les mitaines aux gants. Tu pourrais même y insérer des « hot shots » pour encore plus de chaleur.

Conseil 3: Utilise le vent à ton avantage

Planifie ton parcours afin d’avoir le vent de dos pour le retour. D’une part c’est plus facile mentalement, mais surtout courir avec un vent qui glace le visage, nous donne plus froid. En ayant le vent de dos, surtout après avoir transpiré, tu ressentiras moins le froid.

Conseil 4: Adapte ta technique de course et tes attentes

Durant l’hiver, ne cherche pas à battre tes records personnels. Tu dois adapter tes attentes en diminuant tes allures cibles ou en courant selon la perception de l’effort ressenti. La prudence est de mise surtout après une légère cute de neige, qui pourrait couvrir des plaques de glace. Rapetisse ta foulée, augmente ta cadence, essaie de faire le moins de bruit en courant de façon à avoir de meilleurs appuis au sol.

Conseil 5: N’oublie pas qu’il fait parfois trop froid!

C’est facile de te sentir coupable si tu ne sors pas courir. Toutefois, c’est préférable d’être prudent plutôt que de risquer des engelures. Demande à ton entraîneur de déplacer ton entraînement, fais une course sur Zwift, une séance de yoga ou de musculation. Tu peux aussi en profiter pour relaxer!

Des lunettes fumées, un buff en polar, un beaume à lèvres, une crème anti-froid et des crampons peuvent aussi venir compléter ton arsenal pour affronter l’hiver. Si tu as des questions ou si tu désires un entraîneur pour t’aider à atteindre tes objectifs, écris-moi à martin@transitendurance.ca.

Ça complète mes cinq conseils pour courir l’hiver. Si ça t’intéresse, voici des conseils pour débuter à la course à pied ou pour débuter en triathlon.